28-29_Chasseurs1980x460
Auteurs

Alain M. Bergeron

Quelques questions à Alain !

Surnom : Alain B. (Très original, non ?) On me surnommait bébé quand j’étais jeune parce que j’avais une face de bébé. Aujourd’hui, on devrait me surnommer pépé pour des raisons évidentes…

Originaire de : Plessisville, près de Victoriaville, entre Montréal et Québec. (Est-ce assez précis ? Si non, vous pouvez consulter Google Map.)

Sédentaire ou nomade : Sédentaire, un vrai casanier. Je suis bien chez nous. N’empêche, je prends de plus en plus plaisir au nomadisme depuis mes voyages en Suisse, au Yukon et partout au pays pour parler aux enfants de mes livres.

Timide ou extravertie : Je suis un grand timide, mais je me soigne…

Votre couleur préférée : Allons-y pour le vert sur fond de ciel bleu.

Votre dessert préféré : Du yogourt… Mais pas à la menthe… J’espère que ça n’existe pas, en fait.

Votre passe-temps préféré : Promener mes chiens ? Promener mon lapin ? Non, je ne promène pas mon lapin, tout de même ! Lire, écouter de la musique, aller au cinéma, marcher, faire du vélo… Bon, disons que j’en ai plusieurs… Et d’autres que j’oublie.

Le pays que vous aimeriez visiter : L’Islande, pays de glace, moi qui adore l’hiver. La Norvège aussi, et retourner en Suisse sans le fichu brouillard qui m’empêche chaque fois de voir les Alpes…

Votre plus belle qualité : Optimiste.

Votre pire défaut : Être humain…

Une manie : Comme j’ai toujours de la musique en tête, mes pieds battent un rythme imaginaire, ce qui énerve tout mon entourage.

Un petit bonheur : Le sourire d’un enfant. Ça me fait craquer chaque fois.

Le métier que vous vouliez faire enfant : J’ai déjà joué à vouloir passer mes journées dans ma maison à écrire installé à un pupitre… Plus de quarante ans plus tard, c’est exactement ce que je fais ! Cool, non ?

L’animal que vous aimeriez être : Le lion, mais pour des raisons évidentes…

Ce que vous portez présentement aux pieds :  Les pantoufles du Capitaine Static…

Votre plus grande fierté : Outre les enfants (un classique), pouvoir bien gagner ma vie en écrivant.

Votre rêve le plus fou : Que l’un de mes livres devienne un film. Et un bon film, parce que tous mes livres sont bons, bien sûr. Si c’est moche, ce sera la faute du réalisateur après tout.